Le mentir-vrai : performances en écho à « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire »

Photo de Symon Henry.
« 88 femmes mortes », nouvelle performance de Christian Bujold le 26 octobre à la galerie de la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ; Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes en arts visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Benjamin Tremblay Carpentier et son ensemble, multi-instrumentistes ; Maude V. Veilleux, auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.
Commissariat : Mario Côté et Symon Henry

Un après-midi de performances artistiques est organisé dans le cadre de l’exposition Voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire, qui se tient à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur autour des partitions graphiques du compositeur Symon Henry. Ce dernier se joint à Mario Côté (artiste en arts visuels) afin de vous convier à un événement où musicien.nes, artistes de l’art sonore, performeur.es et écrivain.es se rencontreront à partir du thème de la « traduction » entre les disciplines. On peut dire qu’une traduction entre disciplines n’est jamais une copie, mais un écho de l’original qui poursuit à l’infini l’impulsion de départ d’une œuvre.


À partir de leurs compétences, savoir-faire, regard et écoute elles et ils invitent le public à aller et venir d’une présentation orale ou performative à l’autre, d’une intervention musicale ou sonore à l’autre : joignez-vous à nous pour quelques minutes ou quelques heures! Les artistes invité.es offriront à voir ou et à entendre les multiples pistes suggérées par les partitions de Symon Henry et les conduisant à leurs propres questionnements et préoccupations, tout en abordant la question de la traduction interdisciplinaire.

Un horaire plus détaillé de l’évènement sera publié d’ici peu.

Un immense merci à Chapelle Historique du Bon-PasteurSQRM (Société québécoise de recherche en musique), Hexagram-UQAMGroupe Le Vivier et Centre de musique canadienne au Québec qui rendent possible cet évènement!

L’exposition « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire » se poursuit jusqu’au 15 décembre prochain à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur (100 rue Sherbrooke Est).

Horaire de visites de l’exposition :
Jeudi et vendredi – de 14 h à 18 h
Samedi – de 13 h à 17 h
Dimanche – de 13 h à 17 h
(visites possibles en-dehors de ces heures : écrivez-moi au besoin à symon_henry@yahoo.ca)

Toutes les œuvres sont en vente afin de financer la création de ma prochaine pièce, une symphonie avec voix, sur des textes de Roxane Desjardins, intitulée « Je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision ».
Détails : https://symonhenry.com/galerie/

Publié par Symon Henry

Læ Symon Henry est un animal aquatique nocturne s’ébaubissant au contact des pensées complexes, des réalités fluides et des genres incertains. Ielle se transdisciplinarise principalement de musiques de concert, d’arts visuels et de poésies. Son recueil L’amour des oiseaux moches (2020, Omri) a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur Général ainsi qu’au Prix Émile-Nelligan et porté sur scène, avec sa musique et ses visuels, par l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+).

Un avis sur « Le mentir-vrai : performances en écho à « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :