archive | Expositions RSS pour cette section

Le Désert mauve – un livre à traduire

Après plus de péripéties que je n’aurais jamais pu l’imaginer, la phase 2 de création de mon opéra, d’après le roman « Le Désert mauve » de Nicole Brossard, vient tout juste d’être créée à Québec, lors du Mois Multi x Printemps de la musique. La diffusion en direct vient tout juste d’être remise en ligne… visionnez-là ICI (deuxième partie de la soirée) !

Et jetez un œil au show par l’entremise de la lentille d’Agrume agrume :

Quelques images, croquées par la même Agrume Agrume, de l’Expo présentée en parallèle :

Le Désert mauve – un livre à traduire

Quatre évènements clôtureront une résidence de création en mai, à Québec, autour de mon projet d’opéra basé sur le roman iconique Le Désert mauve de Nicole Brossard. Avec une équipe absolument incroyable (et intrépide de base, mais d’autant plus dans le contexte !), nous explorerons des rouleaux, de larges tableaux et des miniatures sonores associés à différents éléments du roman de Brossard, partitions que j’ai peintes puis numérisées entre 2018 et l’été dernier. Certaines seront fixes, d’autres animées, et d’autres remixées en temps réel par l’entremise d’une lutherie numérique créée sur mesure pour l’occasion par Alexandre Burton, du studio Artificiel.

Le désert mauve – tableaux sonores

Exposition
– 20 au 23 mai

Charpente des fauves (Québec)
Informations et modalités de visite : https://mmrectoverso.org/portfolio/le-desert-mauve-tableaux-sonores/

Identité et créativité dans Le Désert mauve et L’amour des oiseaux moches

Conférence I
– 21 mai
, 9h35 à 10h05
Informations et lien zoom : https://www.digmusiquequebec.ca/programmation/rencontres/subjectivites-genrees-et-creation-musicale/

Altérité et création

Conférence II
– 21 mai
, 17h à 18h
Informations et inscription : https://mmrectoverso.org/portfolio/alterite-et-creation/

Le Désert mauve – un livre à traduire

Performance musicale
– 22 mai
, 21h à 22h30
Informations et billets : https://mmrectoverso.org/portfolio/cabaret-dejante/

Mélanie, une adolescente en quête d’absolu, sillonne le désert de l’Arizona pour exorciser la peur et la réalité, espérant échapper au quotidien lent du motel que dirige sa mère, près de Tucson. Sa rencontre avec l’excessive Angela Parkins multipliera les actes de révolte et de pure joie. Dans les intervalles de la narration, se dresse la présence menaçante de « l’homme long » comme l’histoire du monde et de la science. Tel est le récit que découvre la traductrice Maude Laures qui l’envoûte et qu’elle décide de traduire après s’être imprégnée des personnages, avoir imaginé leurs dialogues et refait les paysages de l’inq­­­uiétante beauté du désert.

Le Désert mauve — un livre à traduire, est une traduction sonore du roman Le Désert mauve de Nicole Brassard. Des partitions musicales graphiques interprétées par des musicien·ne·s de concert composent les bases du projet d’opéra. Entrent en résonance l’imaginaire poétique de Nicole Brossard, celui de l’auteure fictive du premier récit — Laure Angstelle —, celui de la traductrice Maude Laures ainsi que de l’univers sonore de Symon Henry. Ielle a cherché à s’imprégner des personnages du roman et à imaginer les textures harmoniques irisées de leur environnement sonore, aux couleurs complexes, modulant constamment entre consonance et riche rugosité à l’image des couleurs du désert, toujours semblables, toujours différentes dans l’infinie complexité des détails.

Voix : Sarah Albu (Mélanie 1), Catherine Debard (La narratrice), Talia Fuchs (Mélanie 2)
Ensemble : Émilie Mouchous (artiste électroacoustique), Benoît Fortier (cor), Rémy Bélanger de Beauport (multi-instrumentiste)
Direction artistique et musicale : Symon Henry
Coach d’interprétation et accompagnement : Line Nault
Lutherie numérique : Alexandre Burton (studio Artificiel)

**Toutes les partitions du projet – originales et reproductions – sont en ventes afin de le financer :
Galerie 1 (Prologue) / Galerie 2 (Un livre à traduire) / Galerie 3 (Un livre à traduire – suite)

Le mentir-vrai : performances en écho à « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire »

Photo de Symon Henry.
« 88 femmes mortes », nouvelle performance de Christian Bujold le 26 octobre à la galerie de la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ; Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes en arts visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Benjamin Tremblay Carpentier et son ensemble, multi-instrumentistes ; Maude V. Veilleux, auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.
Commissariat : Mario Côté et Symon Henry

Un après-midi de performances artistiques est organisé dans le cadre de l’exposition Voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire, qui se tient à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur autour des partitions graphiques du compositeur Symon Henry. Ce dernier se joint à Mario Côté (artiste en arts visuels) afin de vous convier à un événement où musicien.nes, artistes de l’art sonore, performeur.es et écrivain.es se rencontreront à partir du thème de la « traduction » entre les disciplines. On peut dire qu’une traduction entre disciplines n’est jamais une copie, mais un écho de l’original qui poursuit à l’infini l’impulsion de départ d’une œuvre.

Lire la Suite…

Exposition : voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire

Le vernissage de « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire » a eu lieu le 29 septembre dernier. L’exposition se poursuit jusqu’au 15 décembre prochain à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur (100 rue Sherbrooke Est).

Évènements à venir :
**Le mentir-vrai : performances artistiques en écho à l’exposition
26 octobre 2018, 14 h à 17 h
Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ;
Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Benjamin Tremblay Carpentier et son ensemble, multi-instrumentistes ; Maude V. Veilleux auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.

**Concert
9 novembre, 19h30
Productions SuperMusique interprète la partition complète de voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (dir. Danielle Palardy Roger).

Horaire de visites de l’exposition :
Jeudi et vendredi – de 14 h à 18 h
Samedi – de 13 h à 17 h
Dimanche – de 13 h à 17 h
(visites possibles en-dehors de ces heures : écrivez-moi au besoin à symon_henry@yahoo.ca)

Toutes les œuvres sont en vente afin de financer la création de ma prochaine pièce, une symphonie avec voix, sur des textes de Roxane Desjardins, intitulée « Je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision ».
Détails : https://symonhenry.com/galerie/

Photos : Maxime Boisvert

 

Vernissage : Voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire

Vernissage : 29 septembre, 13 h à 18 h ; en présence de l’artiste et avec la participation de la violoncelliste et médiatrice culturelle Emmanuelle Lizère ; performance de l’artiste vocal Gabriel Dharmoo à 16h30, présenté par l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+).
Le mentir-vrai, 

Performances artistiques en écho à l’exposition
26 octobre 2018, 14 h à 17 h
Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ;
Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Maude V. Veilleux auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.

Répétition publique : 3 novembre, 14h à 16h ; Productions SuperMusique.
Concert : 9 novembre, 19h30 ; Productions SuperMusique interprète la partition complète de voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (dir. Danielle P. Roger).
Chapelle Historique du Bon-Pasteur (100, rue Sherbrooke E, Montreal)
Extraits-voir-dans-le-vent_carré
Je dessine le son. Pour qu’il puisse être interprété par des musiciens en concert, mais aussi pour qu’il puisse être entendu par tout un chacun, dans l’intimité de son écoute intérieure. Depuis 2012, en effet, je ne compose que de la sorte, fusain et pastel blanc en main, quelques règles simples en tête : les partitions se lisent de gauche à droite, un trait foncé correspond à un son fort, pâle à un son plus doux ; en haut de page il est aigu, plus bas il est grave ; etc.

Lire la Suite…