Archive | Work in progress RSS for this section

« Contrainte de lumière » pour le Vancouver Chinese Music Ensemble… première page!

Après plusieurs mois de travail, et à quelques jours du dépôt de la partition, voici un petit aperçu du look de la première page de ma pièce pour grand ensemble d’instruments chinois. Création la saison prochaine à Vancouver… très très hâte!

Contrainte-de-lumière_web

Wir lagen
schon tief in des Macchia, als du
endlich herankrochst.
Doch konnten wir nicht
hinüberdunkeln zu dir :
es herrschte
Lichtzwang.

Paul Celan, Lichtzwang, 1967

Nous gisions
déjà au plus profond du maquis quand tu
t’es enfin approché en rampant.
Mais nous ne pouvions pas
ténébrer vers toi :
il régnait
la contrainte de lumière

trad. B.Badiou et J.-C. Rambach

We already lay
deep in the underbrush, when you
finally crept along.
But we could not
darken over toward you :
there reigned
lightduress.

trans. Pierre Joris

Work in progress : Oblomov! (suite III)

 I wish I was still kissing you in front of Oblomov évolue:
Après quelque trois mois de travail, 30 esquisses préparatoires ont pris le chemin virtuel de la Suisse pour rejoindre Béatrice G. Laplante. Un étape de plus vers la réalisation de notre projet de performance théâtrale pour hautbois solo!

IMG_0927_web06_web Lire la Suite…

Work in progress : Oblomov! (suite II)

Impro préparatoire pour la série « I wish I was still kissing you in front of Oblomov »
– Symon Henry : composition graphique en temps direct
– Stef Jackson : saxodidj
– Édouard Poliquin-Michaud : djembé et caisse claire
– Matthias Soly-Letarte : flexatone et flûte à coulisse

Enregistrement en répèt le 29/11/14

20141201_215101_web_nb2 Lire la Suite…

Work in progress : Oblomov! (suite)

Un nouveau projet est en route!

I wish I was still kissing you in front of Oblomov
(titre de travail…)

…… traduction française du bouquin à l’origine du nom du bar Stuttgartois tout juste reçu de Suisse…

Oblomov_Gontcharov

« Dans la rue des Pois, dans un des grands immeubles dont la population aurait suffi à occuper un chef-lieu de district, un matin, dans son appartement, Ilia Ilitch Oblomov était étendu sur son lit.

C’était un homme de trente-deux, trente-trois ans, de taille moyenne, à la physionomie agréable, aux yeux gris foncé ; cependant, tout idée particulière, toute concentration étaient absentes des traits de son visage. Comme un oiseau en liberté, la pensée parcourait ce visage, voltigeait dans les yeux, se posait sur les lèvres entrouvertes, se dissimulait dans les plis du front pour disparaître tout à fait : alors toute la face d’Ilia Ilitch s’irradiait d’une paisible lueur d’insouciance. De là, l’insouciance se communiquait aux mouvements du corps tout entier, jusque dans les plis de la robe de chambre. »

à suivre…

 

Work in progress : Oblomov!

Un nouveau projet est en route!

I wish I was still kissing you in front of Oblomov
(titre de travail…)

Qui prendra forme en trois volet, en févrir et mai avec le collectif Persona (voix, percussions, guitares, saxo, basson, et autres!), puis en août avec la hautboïste Béatrice G.-Laplante.

Au centre du projet, la figure russe mythique d’Oblomov, maître de l’inertie. Et un bar homonyme tout aussi mythique, à Stuttgart.
Pour en savoir plus sur le bonhomme… La paresse chez Oblomov : splendeurs et misères de l’unité perdue

En attendant, quelques premières esquisses graphiques :

IMG_0887IMG_0868 Lire la Suite…

3 concerts à venir!

Si l’envie vous prend de vouloir écouter de la performance sonore dans les semaines qui viennent, j’aurai la chance de voir trois de mes oeuvres interprétées à Montréal par des musiciens hors du commun!

4 septembre, 20h – son corps parlait pour ne pas mourir
pour artiste vocal seul
Espace Cercle Carré (36 rue Queen, Vieux Port de Montréal)

Gabriel Dharmoo aura l’amabilité de présenter quelques extraits d’un « work in progress » à partir de mon texte son corps parlait pour ne pas mourir. Aussi au programme, des oeuvres en gestation de Marie-Pierre Brasset, Gabriel Dufour Laperrière, Marc Hyland, William Kuo, Gabriel Ledoux et Carmen Vanderveken!

Événement FB

p01

13 septembre, 19h30 – Intranquillités V : alors que nous maintenions près de nos bouches diamantées..
pour flûte bawu, vidéo et sons fixés
Salle Multimédia du Conservatoire de musique de Montréal

Lire la Suite…