debout, un respir grand comme

debout, un respir grand comme (2016)
Pour flûte, clarinette, basson, cor, piano, percussion, deux violons, alto et violoncelle.
composé pour l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+)

(…) et le printemps, lui, reviendra toujours, et ses roses et ses fleurs
Marie-Hélène Constant

debout, un respir grand comme est une pièce de transition, une chose qui fut intranquille et qui s’est peut-être apaisée en chemin. Elle est douceur et tendresse, même dans la vigueur, le son fort ou aigu. C’est un grand respir en mouvement, un respir après de grands vents contraires, de grandes petites victoires aussi. Un respir avant la suite et le recommencement, autrement.

Création en tournée Génération2016 : toutes les informations ici.

Quelques extraits de la partition remise aux musicien.ne.s : 
http://ecm.qc.ca/scores/64-Henry-debout_un_respir-extr.pdf

La partition graphique est constituée de 44 feuilles de 29,7 x 42 cm.
Matériaux : fusain, pastel, graphite.

%d blogueurs aiment cette page :