Archives de tags | composer de la musique

« I wish I was still kissing you in front of Oblomov » : captation vidéo et réflexions autour d’un grand aboutissement

Au centre de cette pièce, la figure russe mythique d’Oblomov, maître de l’inertie. Et un bar homonyme tout aussi mythique, à Stuttgart, où un monde de possibles s’ouvre quand on y entre.

Cette pièce est d’abord un aboutissement de ma démarche explorant la communication entre compositeur et interprète à l’aide de partitions graphiques – la captation vidéo du geste de peindre ou de dessiner, une fois montée, constituant la partition remise aux musiciens. Cette dernière cherche à flouter les frontières entre les perceptions de l’auteur et du « réalisateur » en tentant d’approcher l’essence de leurs différences. Du côté du compositeur, j’ai tenté, depuis le début de ma série Intranquillités, de m’éloigner du culte de la précision du détail pratique – qui a occulté, chez moi, pendant longtemps, des aspects bien plus importants de mon rôle d’artiste – pour me consacrer à un culte qui me semble bien plus porteur de sens : la transmission aussi précise que possible d’un univers poétique, artistique.

Depuis Intranquillités I, l’indication suivante a conclu les notes d’interprétations de toutes mes oeuvres :

La partition a été conçue comme une mise en situation poétique très précise visant à mettre en valeur ce qui m’apparaît comme étant l’essence même de la relation compositeur/interprète : la transformation d’une idée artistique en sons chargés d’expériences de vie.

Du côté de l’interprétation, j’ai recherché différents moyens de redonner une responsabilité fondamentale au musicien : la liberté – et donc le devoir – d’interpréter, dans le sens le plus noble du terme, une idée, et de la donner à entendre, une fois Lire la Suite…

Intranquillités V revisité par Marilène Provencher-Leduc

Intranquillités V –
Alors que nous maintenions près de nos bouches diamantées…
pour performeur.e, vidéo et sons fixés

10486137_10152805163408851_2763460502195602051_n
Identité. Modes de pensée. Rapports au monde. Vision du « soi » donné.
Lire la Suite…

Work in progress : Oblomov! (suite III)

 I wish I was still kissing you in front of Oblomov évolue:
Après quelque trois mois de travail, 30 esquisses préparatoires ont pris le chemin virtuel de la Suisse pour rejoindre Béatrice G. Laplante. Un étape de plus vers la réalisation de notre projet de performance théâtrale pour hautbois solo!

IMG_0927_web06_web Lire la Suite…

Work in progress : Oblomov! (suite II)

Impro préparatoire pour la série « I wish I was still kissing you in front of Oblomov »
– Symon Henry : composition graphique en temps direct
– Stef Jackson : saxodidj
– Édouard Poliquin-Michaud : djembé et caisse claire
– Matthias Soly-Letarte : flexatone et flûte à coulisse

Enregistrement en répèt le 29/11/14

20141201_215101_web_nb2 Lire la Suite…

Work in progress : Oblomov! (suite)

Un nouveau projet est en route!

I wish I was still kissing you in front of Oblomov
(titre de travail…)

…… traduction française du bouquin à l’origine du nom du bar Stuttgartois tout juste reçu de Suisse…

Oblomov_Gontcharov

« Dans la rue des Pois, dans un des grands immeubles dont la population aurait suffi à occuper un chef-lieu de district, un matin, dans son appartement, Ilia Ilitch Oblomov était étendu sur son lit.

C’était un homme de trente-deux, trente-trois ans, de taille moyenne, à la physionomie agréable, aux yeux gris foncé ; cependant, tout idée particulière, toute concentration étaient absentes des traits de son visage. Comme un oiseau en liberté, la pensée parcourait ce visage, voltigeait dans les yeux, se posait sur les lèvres entrouvertes, se dissimulait dans les plis du front pour disparaître tout à fait : alors toute la face d’Ilia Ilitch s’irradiait d’une paisible lueur d’insouciance. De là, l’insouciance se communiquait aux mouvements du corps tout entier, jusque dans les plis de la robe de chambre. »

à suivre…

 

Work in progress : Oblomov!

Un nouveau projet est en route!

I wish I was still kissing you in front of Oblomov
(titre de travail…)

Qui prendra forme en trois volet, en févrir et mai avec le collectif Persona (voix, percussions, guitares, saxo, basson, et autres!), puis en août avec la hautboïste Béatrice G.-Laplante.

Au centre du projet, la figure russe mythique d’Oblomov, maître de l’inertie. Et un bar homonyme tout aussi mythique, à Stuttgart.
Pour en savoir plus sur le bonhomme… La paresse chez Oblomov : splendeurs et misères de l’unité perdue

En attendant, quelques premières esquisses graphiques :

IMG_0887IMG_0868 Lire la Suite…

Disquietudes : Vergangenheitsbewaltigung

Vivienne Spiteri has been kind enough to translate my presentation of « Intranquillités I : Vergangenheitsbewaltigung » for piano, harpsichord, horn and string quartets. The work has been premiered on May 16th 2014 in Montréal.

Disquietudes

Intranquillités I et IIb vues par Jonathan Goulet!

Photos prises par Jonathan Goulet lors du concert « Intranquillités » du 16 mai dernier. En vedette, les musiciens de Katcor, de Projet K, du Quatuor Intranquille ainsi que les solistes Daniel Áñez et Jean-Willy Kunz interprétant Intranquillités I et IIb.

Pour un compte-rendu du concert, vous pouvez lire la critique d’Emmanuelle Piedboeuf.

IMG_4109IMG_4076 IMG_4077 IMG_4081 Lire la Suite…

Intranquillités I… création!!

06

16 mai 2014 – 19:30 – Café l’Artère – 7000 avenue du Parc, Montréal

C’est avec joie que je vous invite à la création d’une pièce d’environ une heure sur laquelle je travaille depuis quelque deux ans:

« Intranquillités I : Vergangenheitsbewaltigung »

pour quatre cors, quatuor à cordes, clavecin et piano

et mettant en vedette:
Quatuor Katcor QuartetDaniel ÁñezJean-Willy KunzMarc Labranche,Geneviève LiboironFreddie TG et Julie Babaz

« Vergangenheitsbewaltigung » est un mot-valise allemand désignant le processus de gestion du passé, personnel ou historique.

Et en guise de préambule, première apparition publique du Projet K qui interprétera

« Intranquillités II : Viitasaari »

pour instruments ad hoc, chariot et composition en direct!

« Viitasaari » est le nom de la ville en Finlande où Intranquillités II a été créée.

Événement facebook Lire la Suite…

Nouvel enregistrement : Intranquillités V – alors que nous maintenions près de nos bouches diamantées..

pour flûte bawu, vidéo et sons fixés

composition/réalisation de la partition graphique/interprétation:
Symon Henry

composé dans le cadre de la soirée « L’art pense : créer l’intime » de la Bibliothèque Nationale du Québec

création: 11 mars 2014