Archives de tags | Ensemble contemporain de Montréal

L’amour des oiseaux moches interprété par l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+)

9 septembre, Centre Pierre-Péladeau (salle Pierre-Mercure), 19 h 30
Billetterie : https://bit.ly/3lKKGJc

*à cause des restrictions de voyage vers le Canada en provenance de l’Europe, nous avons dû annuler la représentation du 8 septembre et l’intrépide Matti Pulkki prendra la relève de Snežana Nešić à l’accordéon

Nouvelles oeuvres de :
Myriam Boucher / Symon Henry / Snežana Nešić / Annesley Black

ECM+, 9 musiciens dirigés par Véronique Lacroix

Solistes :
Sarah Albu, art vocal
Émilie Girard-Charest, violoncelle et scie musicale
Matti Pulkki, accordéon
Lucie Vigneault, danse

Billets / Infos / Galerie de partitions graphiques / Recueil de poésie et tableaux sonores

Billets / Infos / Galerie de partitions graphiques / Recueil de poésie et tableaux sonores

L’amour des oiseaux moches
partition graphique vidéo et texte de Symon Henry
(25 min ; voix, scie musicale, accordéon et orchestre de chambre, 2020)

Composé pour l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), dirigé par Véronique Lacroix
Avec le soutien financier de l’ECM+ et de la Fondation Socan

Il y a des mémoires pour creuser les mots sans souiller les tombes. Je ne peux tutoyer personne. Il n’y a pas d’altérité, seulement une alternance dans l’apparence. J’ai besoin de souplesse et de tension. Il ne faut pas qu’Albuquerque explose dans ma tête.
Nicole Brossard, Le Désert mauve

Je dessine le son. Pour qu’il puisse être interprété par des musicien·nes en concert, mais aussi pour qu’il puisse être entendu par tout un chacun, dans l’intimité de son écoute intérieure. En effet, je ne compose qu’avec des fusains, de l’encre ou des pastels en main, quelques règles simples en tête : un trait foncé correspond à un son fort, pâle à un son plus doux ; en haut de page il est aigu, plus bas il est grave ; chaque couleur correspond à un instrument ou groupe d’instrument, etc. 

L’amour des oiseaux moches correspond à l’aboutissement d’une décennie de démarche de ce type. Jusqu’à ce jour, je n’avais encore jamais mis en partition graphique mes propres textes. Or les démarches qu’on dit « individuelles » sont toujours, à mes yeux, le produit d’une communauté et c’est donc sous l’impulsion de Véronique Lacroix, directrice musicale, artistique et chef d’orchestre de l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), et avec le support immense et bienveillant de mes proches, que j’ai trouvé le courage d’assumer l’étendue des possibles de ma propre transdisciplinarité. Et par le fait même de ma propre identité — métisse égypto-québécoise, queer, amoureuse du bruit du monde :

Lire la Suite…

debout, un respir grand comme

Départ en tournée avec l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) dès le 16 octobre : très hâte de travailler ma nouvelle pièce debout, un respir grand comme avec les musicien.ne.s de l’ensemble… et de vous la faire découvrir à Banff, Edmonton, Vancouver, Victoria, Montréal, Ottawa, Toronto, London et Québec! Toutes les informations ici!

Le 27 octobre à 18h45, en prémisse au concert montréalais, ce sera d’ailleurs l’occasion de lancer mon tout nouveau livre d’art présentant l’entièreté des dessins ayant servi à réaliser la partition de voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire. Aperçu et vente ici!

debout, un respir grand comme (2016)

Pour flûte, clarinette, basson, cor, piano, percussion, deux violons, alto et violoncelle.
composé pour l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+)

(…) et le printemps, lui, reviendra toujours, et ses roses et ses fleurs
Marie-Hélène Constant

debout, un respir grand comme est une pièce de transition, une chose qui fut intranquille et qui s’est peut-être apaisée en chemin. Elle est douceur et tendresse, même dans la vigueur, le son fort ou aigu. C’est un grand respir en mouvement, un respir après de grands vents contraires, de grandes petites victoires aussi. Un respir avant la suite et le recommencement, autrement.

Quelques extraits de la partition remise aux musicien.ne.s : 
http://ecm.qc.ca/scores/64-Henry-debout_un_respir-extr.pdf

La partition graphique est constituée de 44 feuilles de 29,7 x 42 cm.
Matériaux : fusain, pastel, graphite.

Génération2016 : en route vers « Contrainte de lumière II »

Un petit aperçu de ce sur quoi je travaille en ce moment : un partition à la limite entre notation traditionnelle et graphique pour l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), dirigé par Véronique Lacroix.

Contrainte de lumière II_5 esquisses_12x18Rendez-vous en octobre 2016 pour la création et la tournée neuf concerts!

Atelier et mini-concert : premières esquisses de « Contrainte de lumière II » pour l’ECM+

Jetez un coup d’oeil au Cahier du compositeur que j’ai préparé en vue de l’atelier et mini-concert organisé par l’ECM+ le 10 février prochain au Cégep Saint-Laurent (toutes les infos ici).

Laurence Latreille-Gagné y interprètera ma pièce pour cor seul, éclats/vitrail (2010-2012), toute première oeuvre où j’ai abordé l’exploration du son par le travail visuel.

Contrainte de lumière II_5 esquisses_12x18.jpgéclats/vitrail : note de programme Lire la Suite…