Fin de résidence à la Chambre blanche

Lors de ma résidence à la Chambre blanche, j’ai pu réaliser les partitions graphiques finales d’une œuvre musicale qui m’a été commandée par Véronique Lacroix pour son Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) et qui sera créée en mai 2020 au Théâtre Centaur. Cette partition est au cœur d’un projet pour voix, scie musicale, accordéon et orchestre basé sur un conte poétique –  L’amour des oiseaux moches – que j’ai écrit pour l’occasion. En prenant appui sur mon identité égypto-québécoise et queer, les personnages de ce conte se révèleront sonorement, visuellement et poétiquement par le biais de thèmes comme la mise en relation des corps et des identités, les mémoires et leurs mises en récit, ainsi que les imaginaires du rêve et leur inscription dans le réel. À suivre !

Élément de partition inspiré par des discussions intenses sur l’identité, en particulier arabo-québécoise dans le contexte qui est le nôtre, avec l’amie poète Mimi Haddam. Pendant tout mon séjour, j’ai exploré l’idée de la sortie des cycles de violence, comment des forces alternatives peuvent émerger et se superposer aux réalités redondantes. Et l’amie de me proposer l’idée que les cycles peuvent être fluides et multiples, n’ont pas à être binaires, que toute émotion peut être entendue comme un lieu de passage de mille autres émotions. Le choc des cycles peut faire émerger d’autres cycles, d’autres tangentes, et, surtout, d’autres espaces et imaginaires. Je ne suis pas revenu pour revenir, comme dirait Miron.
Lire la Suite…

« Prologue au Désert mauve » et « calme ? » sur la route !

  • Québec : samedi 27 avril 2019, 16 h, La Nef de St-Roch (160, rue St-Joseph Est) – Festival Viens voir ailleurs d’Erreur de type 27
  • Jonquière : jeudi 16 mai 2019, 20 h, Salle Pierrette-Gaudreault (4160, rue du Vieux Pont) – Festival des musiques de création du Saguenay

Cette tournée présente la création de Prologue au Désert mauve, une traduction vers le sonore d’un texte iconique de l’écrivaine Nicole Brossard. Pour ce projet — qui servira de base pour un opéra à venir — j’ai cherché à m’imprégner des personnages de Brossard et à imaginer les textures harmoniques irisées de leur environnement sonore, aux couleurs complexes, modulant constamment entre consonance et riche rugosité à l’image des couleurs du désert, toujours semblables, toujours différentes dans l’infinie complexité des détails.

En complément de programme, nous interprèterons Intranquillités VII — calme ?, inspirée par des textes des poètes Roxane Desjardins et Denis Vanier.

Programme :

  • Prologue au Désert Mauve, projet d’opéra de Symon Henry d’après un roman de Nicole Brossard (création, 4 musicien·nes, 17 minutes)
  • Intranquillités VII — calme ?, de Symon Henry d’après un texte de Roxane Desjardins (23 min, 4 musicien·nes, 2017)

Interprètes :

Sarah Albu, artiste vocale
Rémy Bélanger de Beauport, violoncelliste
Benoît Fortier, corniste
Symon Henry, direction artistique et musicale
Émilie Payeur, artiste électroacoustique

Extrait de la partition graphique Prologue au Désert mauve

« Prologue au Désert mauve » : premières esquisses

Depuis 2011, l’idée de créer un opéra à partir du roman Le Désert mauve, de Nicole Brossard, m’habite. Les sonorités du désert d’Arizona, mais aussi du « Désert blanc » de Montréal, s’inventent à mon oreille depuis cette première lecture, sur un banc de parc à Victoria, quelque part entre le désert de l’Atlantique et celui des Rocheuses.

Aujourd’hui, cette idée avant d’un pas petit mais signification : une première version exploratoire, « Prologue au Désert mauve » de quelque 25 minutes, verra le jour au printemps – à l’invitation d’E27 musiques nouvelles (Québec) et du Festival des musiques de création de Jonquière. C’est par l’entremise de Sarah Albu (voix), Rémy Bélanger de Beauport (violoncelle), Benoît Fortier (cor) et Émilie Payeur (électroniques) que les mythiques personnages de Mélanie, Maude Laures, Laure Angstelle, Lorna Myher, Kathy Kerouac et Angela Parkins commenceront à s’incarner sonorement. À suivre!

  • Québec
  • Jonquière
    • Jeudi 16 mai 2019, 20 h, Salle Pierrette-Gaudreault
      (4160, rue du Vieux Pont, Saguenay, arr. Jonquière Québec, G8A 2G9)

3 discussions à venir : partitions graphiques, politique et enquêtes de mémoire…

Mardi 29 janvier, 19h, Université du Québec à Montréal : lancement de la revue Circuit spécial « Musique et politique » et lancement de la plateforme en ligne présentant le travail réalisé avec Emanuelle Majeau-Bettez de collecte de traces sonores du Printemps érable, disponible ici : https://quebec2012.hypotheses.org.
Détails : https://www.facebook.com/events/318377209019492/

Jeudi le 31 janvier, 19h à 21h, Université du Québec à Montréal : participation à une conférence-débat sur la musique et politique dans les Amériques, organisée par le GRIPAL (Groupe de recherche sur les imaginaires politiques en Amérique latine) – présentation du travail réalisé avec Emanuelle Majeau-Bettez de collecte de traces sonores du Printemps érable, disponible ici : https://quebec2012.hypotheses.org.

Vendredi 1 mars 2019, Université du Québec à Montréal : participation à une journée d’étude portant sur le concept de partition dans les différentes formes d’arts, organisée par le GRIAV (Groupe de recherche interdisciplinaire en arts vivants – UQAM)
….plus d’informations à venir!

Vente de fin d’expo | End of solo show sale !

L’exposition voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire se poursuit jusqu’au 15 décembre prochain à la Chapelle historique du Bon-Pasteur
Toutes les œuvres qui y sont présentées sont en vente afin de financer mon prochain projet de création : une symphonie avec voix, basée sur des textes de la poète Roxane Desjardins, intituée je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision
Pour achats, visites et informations : symon_henry@yahoo.ca
Purchase, visit or informations : symon_henry@yahoo.ca

Mâ’lesh I : leurs étreintes bouleverseraient la mer
fusain, graphite, encre de chine et pastel sur papier de riz ; encadré (6 cadres individuels)
6 bandes de 137,16 x 30,48 cm ; 8000 $

je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision : esquisse 2e
fusain, graphite et pastel sur carton
183×45,7 cm ; vendu | sold

m_10à12

je suis calme et enragé, cela s’appelle la précisionesquisse 2 b
fusain, graphite et pastel sur carton
61×45,7 cm ; 700 $

je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision – esquisse 2 c
fusain, graphite et pastel sur carton
61×45,7 cm ; vendu | sold

je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision : esquisse 2 d
fusain, graphite et pastel sur carton
61×45,7 cm ; vendu | sold

je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision : esquisse 2 a
fusain, graphite et pastel sur carton
61×45,7 cm ; 700 $

je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision : esquisse 2 f
fusain, graphite et pastel sur papier
3 bandes de 183×45,7 cm ; 1500 $ pour chaque bande (4500 $ au total)

18_je suis calme et enragé, cela s_appelle la précision_esquisse 2f_01

je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision : esquisse 1
fusain, graphite et pastel sur papier
texte : extrait de « Calme », Roxane Desjardins
4 bandes (1 de 152,5×22,9 cm et 3 de 122×22,9 cm) ; 3000 $
4 bandes de 122×22,9 cm, soit 16 dessins de 22,9×30,5 cm ; 3000 $

voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (phase 3 – série a)
fusain, graphite et pastel sur papier
suite de 8 dessins de 45,7×30,5 cm ; 3500 $

voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire
(phase 2, esquisses « Dominique » I et II)
fusain, graphite et pastel sur papier ; encadré
diptyque (4 dessins par volet) de 66×111 cm chaque volet ; 4000 $

voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (phase 1 – dessins 1 à 6)
fusain, graphite et pastel sur carton ; encadré
6 dessins de 45,7×30,5 cm ; vendu | sold

voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (phase 3 – série b, dessins 5 à 8)
fusain, graphite et pastel sur papier ; encadré
suite de 4 dessins de 45,7×30,5 cm ; 1250 $

phase-3---série-b---dessins-5-6_web
phase-3---série-b---dessins-7-8_web

voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (phase 3 – série b, dessins 1 à 4)
fusain, graphite et pastel sur papier ; encadré
suite de 4 dessins de 45,7×30,5 cm ; 1250 $

phase-3---série-b---dessins-1-2
phase-3---série-b---dessins-3-4_web

voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire
fusain, graphite et pastel sur carton
12 rangées de 14 dessins de 42×29,7 cm chacun
superficie totale de 588×356,4 cm ; 42 000 $

Le mentir-vrai : performances en écho à « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire »

Photo de Symon Henry.
« 88 femmes mortes », nouvelle performance de Christian Bujold le 26 octobre à la galerie de la Chapelle historique du Bon-Pasteur.

Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ; Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes en arts visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Benjamin Tremblay Carpentier et son ensemble, multi-instrumentistes ; Maude V. Veilleux, auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.
Commissariat : Mario Côté et Symon Henry

Un après-midi de performances artistiques est organisé dans le cadre de l’exposition Voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire, qui se tient à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur autour des partitions graphiques du compositeur Symon Henry. Ce dernier se joint à Mario Côté (artiste en arts visuels) afin de vous convier à un événement où musicien.nes, artistes de l’art sonore, performeur.es et écrivain.es se rencontreront à partir du thème de la « traduction » entre les disciplines. On peut dire qu’une traduction entre disciplines n’est jamais une copie, mais un écho de l’original qui poursuit à l’infini l’impulsion de départ d’une œuvre.

Lire la Suite…

Exposition : voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire

Le vernissage de « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire » a eu lieu le 29 septembre dernier. L’exposition se poursuit jusqu’au 15 décembre prochain à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur (100 rue Sherbrooke Est).

Évènements à venir :
**Le mentir-vrai : performances artistiques en écho à l’exposition
26 octobre 2018, 14 h à 17 h
Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ;
Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Benjamin Tremblay Carpentier et son ensemble, multi-instrumentistes ; Maude V. Veilleux auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.

**Concert
9 novembre, 19h30
Productions SuperMusique interprète la partition complète de voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (dir. Danielle Palardy Roger).

Horaire de visites de l’exposition :
Jeudi et vendredi – de 14 h à 18 h
Samedi – de 13 h à 17 h
Dimanche – de 13 h à 17 h
(visites possibles en-dehors de ces heures : écrivez-moi au besoin à symon_henry@yahoo.ca)

Toutes les œuvres sont en vente afin de financer la création de ma prochaine pièce, une symphonie avec voix, sur des textes de Roxane Desjardins, intitulée « Je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision ».
Détails : https://symonhenry.com/galerie/

Photos : Maxime Boisvert