Archives de tags | musique contemporaine

« L’amour des oiseaux moche » : nouveau recueil disponible !

Recueil de poésie et tableaux sonores / Poetry & sound paintings collection

nous dévalons une pente aérienne
un caillou sous la langue
sous les paupières nos varices belles

d’étiolement nos meutes
fabuleuses de magie

achat / purchase

L’amour des oiseaux moches entremêle tableaux sonores et poésie afin de livrer un récit initiatique explorant l’altérité par le corps, les mémoires et leurs mises en récit, les imaginaires du rêve et leur inscription dans le réel. Ces thèmes sont portés par quatre personnages : Vieux clown, Nour d’Outre-rêve, Louve que j’aime et Djinn l’éphémère. Illes évoluent dans une atmosphère imprégnée de réalisme magique culminant vers une forme d’idéal, apaisé et bienveillant. Le recueil explore, finalement, les possibles de mon identité métisse égypto-québécoise, queer, amoureuse du bruit du monde.

Ce projet correspond aussi à l’aboutissement d’une décennie de démarche transdisciplinaire. À ce jour, je n’avais encore jamais mis en partition graphique mes propres textes. C’est sous l’impulsion de Véronique Lacroix, directrice musicale, artistique et chef d’orchestre de l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), que j’ai trouvé le courage d’assumer l’étendue des possibles de ma propre transdisciplinarité. Elle m’a en effet passé la commande d’une mise en musique d’un conte poétique que j’écrirais et qui serait au cœur du spectacle principal de sa saison 2019-2020 : L’Outre-rêve – récits initiatiques transfrontaliers. Ce dernier devrait être présenté à l’automne prochain à Montréal puis en tournée allemande si la post-pandémie le permet.

Immense merci, aussi, au centre d’artistes La Chambre Blanche (Québec) et à son équipe pour l’accueil entre ses murs. C’est là que j’ai pu trouver l’espace mental et physique pour créer l’essentiel de ce qui est présenté ici.


Achat du recueil / Plus d’information sur le projet Galerie / Concert


« Prologue au Désert mauve » : nouvel enregistrement !

C’est avec un plaisir immense que j’aimerais vous partager la toute première étape d’un projet de (très) longue haleine — commencé sous forme d’embryon d’idée en 2011 — soit la création d’un opéra basé sur le roman culte de Nicole Brossard intitulé « Le Désert mauve ». Work in progress oblige, je serais vraiment preneur·euse de tout commentaire constructif ou suggestion bienveillante !

With immense pleasure I would like to share with you the very first step of a (very) long-term project—started as an embryonic idea in 2011—namely the creation of an opera based on Nicole Brossard’s cult novel entitled “Mauve Desert” Being at a work in progress stage, I would really appreciate any constructive comment or kind suggestion!

Enregistré en concert le samedi 27 avril 2019, 16 h à La Nef de St-Roch (Québec) – Festival Viens voir ailleurs d’E27 musiques nouvelles

Sarah Albu, Soprano
Rémy Bélanger de Beauport, violoncelliste
Nicole Brossard, autrice et conseillère dramaturgique
Benoît Fortier, corniste
Symon Henry, direction artistique et musicale
Émilie Payeur, artiste électroacoustique

Fin de résidence à la Chambre blanche

Lors de ma résidence à la Chambre blanche, j’ai pu réaliser les partitions graphiques finales d’une œuvre musicale qui m’a été commandée par Véronique Lacroix pour son Ensemble contemporain de Montréal (ECM+) et qui sera créée en mai 2020 au Théâtre Centaur. Cette partition est au cœur d’un projet pour voix, scie musicale, accordéon et orchestre basé sur un conte poétique –  L’amour des oiseaux moches – que j’ai écrit pour l’occasion. En prenant appui sur mon identité égypto-québécoise et queer, les personnages de ce conte se révèleront sonorement, visuellement et poétiquement par le biais de thèmes comme la mise en relation des corps et des identités, les mémoires et leurs mises en récit, ainsi que les imaginaires du rêve et leur inscription dans le réel. À suivre !

Élément de partition inspiré par des discussions intenses sur l’identité, en particulier arabo-québécoise dans le contexte qui est le nôtre, avec l’amie poète Mimi Haddam. Pendant tout mon séjour, j’ai exploré l’idée de la sortie des cycles de violence, comment des forces alternatives peuvent émerger et se superposer aux réalités redondantes. Et l’amie de me proposer l’idée que les cycles peuvent être fluides et multiples, n’ont pas à être binaires, que toute émotion peut être entendue comme un lieu de passage de mille autres émotions. Le choc des cycles peut faire émerger d’autres cycles, d’autres tangentes, et, surtout, d’autres espaces et imaginaires. Je ne suis pas revenu pour revenir, comme dirait Miron.
Lire la Suite…

« Prologue au Désert mauve » : premières esquisses

Depuis 2011, l’idée de créer un opéra à partir du roman Le Désert mauve, de Nicole Brossard, m’habite. Les sonorités du désert d’Arizona, mais aussi du « Désert blanc » de Montréal, s’inventent à mon oreille depuis cette première lecture, sur un banc de parc à Victoria, quelque part entre le désert de l’Atlantique et celui des Rocheuses.

Aujourd’hui, cette idée avant d’un pas petit mais signification : une première version exploratoire, « Prologue au Désert mauve » de quelque 25 minutes, verra le jour au printemps – à l’invitation d’E27 musiques nouvelles (Québec) et du Festival des musiques de création de Jonquière. C’est par l’entremise de Sarah Albu (voix), Rémy Bélanger de Beauport (violoncelle), Benoît Fortier (cor) et Émilie Payeur (électroniques) que les mythiques personnages de Mélanie, Maude Laures, Laure Angstelle, Lorna Myher, Kathy Kerouac et Angela Parkins commenceront à s’incarner sonorement. À suivre!

  • Québec
  • Jonquière
    • Jeudi 16 mai 2019, 20 h, Salle Pierrette-Gaudreault
      (4160, rue du Vieux Pont, Saguenay, arr. Jonquière Québec, G8A 2G9)

Exposition : voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire

Le vernissage de « voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire » a eu lieu le 29 septembre dernier. L’exposition se poursuit jusqu’au 15 décembre prochain à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur (100 rue Sherbrooke Est).

Évènements à venir :
**Le mentir-vrai : performances artistiques en écho à l’exposition
26 octobre 2018, 14 h à 17 h
Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ;
Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Benjamin Tremblay Carpentier et son ensemble, multi-instrumentistes ; Maude V. Veilleux auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.

**Concert
9 novembre, 19h30
Productions SuperMusique interprète la partition complète de voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (dir. Danielle Palardy Roger).

Horaire de visites de l’exposition :
Jeudi et vendredi – de 14 h à 18 h
Samedi – de 13 h à 17 h
Dimanche – de 13 h à 17 h
(visites possibles en-dehors de ces heures : écrivez-moi au besoin à symon_henry@yahoo.ca)

Toutes les œuvres sont en vente afin de financer la création de ma prochaine pièce, une symphonie avec voix, sur des textes de Roxane Desjardins, intitulée « Je suis calme et enragé, cela s’appelle la précision ».
Détails : https://symonhenry.com/galerie/

Photos : Maxime Boisvert

 

Vernissage : Voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire

Vernissage : 29 septembre, 13 h à 18 h ; en présence de l’artiste et avec la participation de la violoncelliste et médiatrice culturelle Emmanuelle Lizère ; performance de l’artiste vocal Gabriel Dharmoo à 16h30, présenté par l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+).
Le mentir-vrai, 

Performances artistiques en écho à l’exposition
26 octobre 2018, 14 h à 17 h
Avec Nicole Brossard, auteure et essayiste ; Christian Bujold, performeur ;
Mario Côté et Catherine Béliveau, artistes visuels ; Ana Tapia, artiste électroacoustique ; Maude V. Veilleux auteure et performeuse et Rachel Hyppolite, animatrice.

Répétition publique : 3 novembre, 14h à 16h ; Productions SuperMusique.
Concert : 9 novembre, 19h30 ; Productions SuperMusique interprète la partition complète de voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire (dir. Danielle P. Roger).
Chapelle Historique du Bon-Pasteur (100, rue Sherbrooke E, Montreal)
Extraits-voir-dans-le-vent_carré
Je dessine le son. Pour qu’il puisse être interprété par des musiciens en concert, mais aussi pour qu’il puisse être entendu par tout un chacun, dans l’intimité de son écoute intérieure. Depuis 2012, en effet, je ne compose que de la sorte, fusain et pastel blanc en main, quelques règles simples en tête : les partitions se lisent de gauche à droite, un trait foncé correspond à un son fort, pâle à un son plus doux ; en haut de page il est aigu, plus bas il est grave ; etc.

Lire la Suite…

Publication de « voir dans le vent… » @La Tournure!

Décidément, je suis entouré de gens formidables! En moins d’un mois, mes 168 dessins constituant la partie graphique du plus important projet de ma carrière à ce jour – voir dans le vent qui hurle les étoiles rire, et rire, co-composé avec Yannick Plamondon – ont été édités, mis en page et surtout magnifiquement préfacés afin de devenir un magnifique objet à imaginer sonorement publié, et qui sera publié avec le concours des éditions de La Tournure.

Disponible ICI en prévente!

Immense merci à Marie-Hélène Constant, qui signe l’accompagnement littéraire et qui donne l’immense poussée d’énergie nécessaire pour rendre tout ça possible, ainsi qu’à Stéphanie Séguin qui signe le design graphique. Immense merci aussi à l’Orchestre symphonique de Québec, au Musée des beaux-arts du Québec ainsi qu’à Yannick pour leur engagement constant et essentiel!

Tous les détails à venir très bientôt – en attendant, notez l’info suivante à vos agendas :
18 septembre 2016, 14h, grand escalier du nouveau Pavillon Lassonde du Musée des beaux-arts du Québec (Québec) – Orchestre symphonique de Québec (dir. Fabien Gabel) + Anne-Julie Caron (marimba solo) + électronique + lancement dudit livre. Ce sera juste wow.

Génération2016 : en route vers « Contrainte de lumière II »

Un petit aperçu de ce sur quoi je travaille en ce moment : un partition à la limite entre notation traditionnelle et graphique pour l’Ensemble contemporain de Montréal (ECM+), dirigé par Véronique Lacroix.

Contrainte de lumière II_5 esquisses_12x18Rendez-vous en octobre 2016 pour la création et la tournée neuf concerts!

Conférence à l’Université de Montréal : partitions graphiques ou comment être « anonyme et intime »

20151204_150630

C’est avec beaucoup de joie que je donnerai une première conférence à l’Université de Montréal. J’y présenterai mes partitions graphiques et les questions de fond qu’elles ne cessent de soulever : improvisation vs. précision? composition vs. création d’un cadre de jeu? expression personnelle vs. expression des musiciens? Hâte de vous jaser de tout ça!

10 décembre 2015 – 12h à 13h
Faculté de musique – Université de Montréal, Local B-421
Événement Facebook

« Intranquillités… ou comment brouiller les pistes aux égos de compositeur.e.s

Lors de cette conférence, Symon Henry présentera le chemin qui l’a mené de la transposition précise de motifs de toiles du peintre suisse Paul Klee, aux larges partitions graphiques performatives peintes à même des édifices abandonnés en Finlande. Au tournant de 2010, il a d’abord recherché de nouveaux objets sonores : contours mélodiques, gestes, voir forme globales par l’entremise de l’élaboration d’un langage pictural et sonore de plus en plus précis. Sa démarche a pris un tournant décisif lors de l’élaboration de sa série « Intranquillités », qui compte cinq pièces à ce jour, et qui cherche un nouveau mode de notation du timbre via des partitions graphiques jouant à la fois sur la précision et sur l’ouverture. Ces partitions impliquent un travail de très grande proximité avec les interprètes qui brouille complètement les notions de composition/improvisation et, surtout, qui font disparaître les égos du compositeur et des interprètes derrière des univers poétiques à inventer ensemble…. du moins, c’est le but! »

Circuit : suite de mon article « Regards sur les quatre lauréats de Génération2014 »

La suite de ma première contribution à la Revue Circuit, musiques contemporaines dévoilée ce jeudi!
Vous pourrez y lire la seconde partie d’un article portant sur les musiques des quatre compositeurs du projet Génération de l’ECM+ (Ensemble contemporain de Montréal) : Marie-Pierre Brasset, Alec HallEvelin Ramon et Anthony Tan.
Beaucoup d’énergie et d’amour de la musique d’ici et d’aujourd’hui impliqué dans ce texte-là!

Lancement : jeudi 24 septembre 17h

Vous pouvez d’ores et déjà commander un exemplaire de la revue ICI.
Extrait :

Lire la Suite…